Bien vermifuger son animal

 

Avertissement: Les textes développés ci-dessous, et d'une manière générale dans toutes les pages de ce site, sont uniquement destinés à votre information, et ne sauraient constituer ou remplacer une consultation médicale individuelle.

 

Pourquoi vermifuger ?

Près d'un animal de compagnie sur deux (chien et chat) est porteur de vers digestifs. Les symptômes sont le plus souvent discrets et peu caractéristiques. Contrairement à une idée reçue, on ne voit pas toujours les vers en regardant les crottes que vient de faire un animal. Les vers sont parfois visibles uniquement au microscope, ou ne sortent que de temps en temps en fonction de leur cycle de développement. L'absence de manifestation clinique ne signifie pas que votre animal n'est pas parasité ni qu'il ne puisse potentiellement vous contaminer.

Les deux types de vers digestifs des chiens et des chats

Les nématodes (ou vers ronds)

Ils ont l'aspect de spaghettis, avec un corps rétréci aux extrémités. Les vers adultes peuvent selon les espèces mesurer de quelques millimètres à quelques centimètres et vivent accrochés à la paroi du tube digestif de l'animal parasité. Ils se nourrissent de sang ou absorbent leur nourriture à partir du bol digestif de l'animal. Il existe des nématodes femelles et des nématodes mâles qui se reproduisent dans le tube digestif.

Chaque ver adulte femelle peut produire 200 000 oeufs par jour. Après avoir été déposés dans les matières fécales, ces oeufs se transforment en larves qui peuvent à leur tour contaminer d'autres animaux domestiques. Un chien ou un chat peut se contaminer, soit en ingérant les crottes d’un autre animal parasité, soit en mangeant de l’herbe sur laquelle un animal a pu, bien auparavant, déposer ses déjections.

Les larves migrent alors dans l'organisme de leur hôte à travers différents organes (foie, poumons, cerveau…), causant au passage des lésions : (troubles hépatiques, toux), et finissent par retourner dans le tube digestif où elles se transforment en adultes.

Les principaux nématodes parasites des chiens et des chats sont :

  • les ankylostomes (chiens / chats)
  • les ascaris (chiens / chats) Toxocara, Toxascaris
  • les trichures (chiens)

Les nématodes sont en général assez faciles à détruire, à part les trichures qui sont plus résistants et peuvent entraîner une colite hémorragique récidivante. Il faut donc penser à vermifuger de façon assez régulière.

Les cestodes (ou vers plats ou Ténias)

Ils parasitent l'intestin grêle des chiens et des chats. Leur corps est aplati, composé d'une « tête » en  partie antérieure (le scolex), qui leur permet de s'accrocher à la paroi intestinale, et de produire une succession de segments ou anneaux. Leur taille totale peut atteindre plusieurs mètres.

Les cestodes sont presque tous hermaphrodites, chacun de leur segment étant pourvu d'organes sexuels mâles et femelles assurant leur propre reproduction. Les segments (« anneaux de Ténia ») terminaux contiennent des œufs. Ils se détachent progressivement du corps pour être éliminés dans les matières fécales de l'animal. Certains anneaux peuvent « ramper » hors de l’anus ; on en retrouve parfois, desséchés  aux marges de l’anus sous forme de petits « grains de riz » accrochés aux poils.

Ces oeufs sont ingérés par un hôte intermédiaire (puce, rongeur, ruminant) et se transforment en larves qui se développent dans les différents organes de cet hôte, causant au passage des lésions (kystes) pouvant être mortelles pour l'animal en question. Ces hôtes intermédiaires contaminés peuvent être consommés par les chiens ou les chats : les larves sont alors libérées dans leur tube digestif où elles se transforment en vers adultes, et le cycle reprend.

Les principaux cestodes parasites des chiens et des chats sont :

  • les dilépididés (chien, chat) notamment le Dipylidium caninum
  • les ténidés (chien, chat) Taenia Saginata (ver solitaire), ou Marginata
  • les échinocoques (chien, chat) qui peuvent produire des kystes sur le foie ou d’autres organes

Les risques pour l'animal

Après la contamination, les vers migrent à travers l'organisme de l'animal avant de se fixer au niveau du tube digestif. Les lésions que les vers causent aux organes au cours de cette migration peuvent être considérables, conduisant à une altération générale de l'état de santé de l'animal. On peut avoir des troubles respiratoires sur les chiots (broncho-pneumonie) ou des troubles nerveux, des troubles digestifs, retards de croissance…

D'autre part, les vers se nourrissent en absorbant le sang ou la nourriture présente dans le tube digestif : pour un chiot ou un chaton, une forte infestation peut avoir des conséquences mortelles.

S'ils sont présents, les symptômes varient en fonction de l'âge de l'animal, de son état de santé et de son degré d'infestation. Les symptômes ne sont généralement pas caractéristiques d'une espèce de vers, c'est pourquoi il est recommandé d'utiliser un vermifuge actif sur toutes les espèces de vers digestifs du chien et du chat.

Les symptômes suivants peuvent évoquer une contamination par des vers digestifs :

  • oeufs ou larves visibles dans les matières fécales ou aux marges de l’anus
  • vomissements - anémie (muqueuses pâles)
  • diarrhée avec parfois présence de sang
  • pelage terne, piqué
  • toux, problèmes pulmonaires, troubles nerveux chez le chiot
  • retard de croissance, perte de poids, amaigrissement
  • ventre ballonné chez les jeunes animaux
  • diminution générale de la vitalité
  • Parfois, des démangeaisons en région péri-anale peuvent indiquer la présence de vers, mais d’autres causes peuvent aussi en être à l’origine.

Les risques pour l'homme

Un certain nombre de vers digestifs des chiens et des chats sont transmissibles à l'homme (cette contamination de l'animal à l'homme est app en pipette elée zoonose). Lors d'une contamination par ce type de vers, l'homme est appelé « faux hôte » car les larves qui se développent dans son organisme ne seront pas capables de se transformer en adultes.

La migration des larves peut cependant être à l'origine de lésions au niveau de différents organes (par exemple diminution de l'acuité visuelle consécutive à une atteinte de la rétine après ingestion d'oeufs d'ascaridés). Les conséquences de ces lésions peuvent s'avérer dans certains cas gravissimes, comme lors de l'ingestion accidentelle d'oeufs d'échiniccoques (risque de lésions hépatiques, pulmonaires, cérébrales), c'est pourquoi il est très impératif de prévenir une contamination par ces vers parasites.

Quand vermifuger ?

L'utilisation de vermifuges dépend, entre autres, de l'âge de votre animal. Les nouveaux-nés et les jeunes animaux courent un plus grand risque car leur système immunitaire est immature.

La mère peut également être source de contamination, les chiots et les chatons pouvant être contaminés par des vers digestifs avant leur naissance par passage trans-placentaire ou après la mise bas par l'intermédiaire du lait maternel. Il est donc indispensable de vermifuger également les femelles en gestation ou en lactation ainsi que les animaux dès leur plus jeune âge.

Un animal adulte doit, quant à lui, être vermifugé régulièrement, à un rythme dépendant de son mode de vie (au minimum 2 fois par an). Si l’animal est en contact direct avec de jeunes enfants ou des femmes enceintes, mieux vaut le faire 4 fois par an !

Le calendrier pour les chats :

  • Chatons : toutes les 2 semaines jusqu'à 3 mois puis 1 fois par mois jusqu'à 6 mois, puis 2 à 4 fois par an (la chatte allaitante est vermifugée en même temps).
  • Chat adulte : 2 à 4 fois par an en fonction du mode de vie.
  • Chat ou chaton nouveau au foyer : dès l'acquisition puis de nouveau 2 semaines après.

Le calendrier pour les chiens :

  • Chiots : toutes les 2 semaines jusqu'à 3 mois puis 1 fois par mois jusqu'à 6 mois, puis 2 à 4 fois par an.
  • Chienne : avant l'accouplement, à la mise bas, à la 2ème et 4ème semaine après la mise bas.
  • Chien adulte : 2 à 4 fois par an en fonction du mode de vie.
  • Chien ou chiot nouveau au foyer : dès l'acquisition puis de nouveau 2 semaines après.

Comment vermifuger ?

Il y a quelques années, les vermifuges se classaient en 2 groupes: les Nématocides, qui comme leur nom l'indique éliminaient les vers ronds mais pas bien les vers plats, et les Ténicides, qui détruisaient les vers plats. On conseillait donc souvent d'alterner l'un et l'autre, afin d'avoir une action complète sur les différentes espèces de vers. Aujourd'hui, on dispose de produits actifs en une seule prise, et sur l'ensemble des vers rencontrés chez les chiens ou les chats.

Vermifuge en pipette

Il existe un produit anti-puces pour chiots et chatons qui est très intéressant car il est également actif sur les vers ronds, qui sont les parasites internes les plus rencontrés chez les jeunes animaux (voir

Il existe un vermifuge en pipette à mettre sur la peau du chat, qui est  efficace contre les vers ronds et les vers plats. La solution contenue dans la pipette est à appliquer directement sur la peau du chat, à la base du cou.

Vermifuge en comprimé

Depuis quelques années, les produits ont beaucoup évolué. Les laboratoires ont  compris qu’un bon vermifuge doit d’abord être facile à prendre par l’animal, sinon les maîtres rechignent à le donner, ou l’animal le recrache.  Le produit, aussi bon soit-il, est alors sans aucun effet.

Il existe maintenant des comprimés aromatisés à la viande, que l'on peut placer dans la gamelle de l'animal, avec sa nourriture, ou lui présenter comme une friandise, directement dans la main.

Les comprimés sont prévus pour une gamme de poids donné. Il en existe pour très grand chien (XL), qui permettent d’éviter de donner de trop grands volumes de médicament à des gros chiens, et inversement des beaucoup moins dosés, convenant aux chiots et aux petits chiens. Nous délivrons les vermifuges au détail, vous achetez la quantité exacte adaptée au poids de votre animal. Nous les achetons en « vrac », ce qui permet de les détailler ensuite à un prix bien inférieur au prix par boîte. De plus, vous n’achetez que la dose nécessaire, ce qui vous évite de stocker ou d’avoir des produits qui périment sans être utilisés. Vous pouvez d’ailleurs en profiter, en venant acheter le vermifuge, pour peser votre animal en toute liberté.

Vermifuge en pâte

La pâte en seringue pré-dosée est bien adaptée  pour vermifuger les chiennes allaitantes et leurs chiots. La pâte administrée sur la langue va adhérer à celle-ci et l'animal va avaler en douceur son vermifuge. Il existe également des pâtes que l'on peut mélanger à la nourriture.

Vermifuge en suspension buvable

Spécialement conçue pour les chiots, la suspension buvable est utilisable dès que le chien a besoin d'être vermifugé, c'est-à-dire dès l'âge de 2 semaines. Elle est très facile à administrer, soit directement dans la gueule de l'animal soit mélangée à sa nourriture. Cette présentation permet un dosage très précis en fonction du poids pour les petits formats. Elle est moins adaptée aux grands formats.

Conclusion

Il est très important de vermifuger régulièrement et avec des produits adaptés les animaux de compagnie. Non seulement pendant la croissance, pour leur permettre  de se développer le mieux possible, mais aussi à l’état adulte, pour leur éviter des problèmes de santé. Il vaut toujours mieux faire de la prévention, plutôt que d’avoir à traiter en catastrophe un animal en mauvais état.

Mais la vermifugation est aussi très importante pour protéger les humains dans l’entourage de l’animal, pour éviter la transmission de maladies pouvant être très graves. La vie avec un animal de compagnie procure de grandes joies, mais il faut respecter les précautions de base. Les produits disponibles aujourd'hui rendent ce traitement très simple grâce à une meilleure prise spontanée du médicament, et à la grande efficacité en une seule prise. La vermifugation reste cependant un acte médical, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Pour plus d'informations: www.bienvermifuger.com

ascaris adultes
Ténia
Dipylidium
Ascaris adulte

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.04 | 14:59

Bonjour, j'ai un vieux carlin de 14 ans.On vient de lui diagnostiquer insuffisance cardiaque avec oedeme.Après combien de temps les médicaments font effet?

...
24.03 | 16:57

Ma chienne est morte car j ai était incapable de me rendre compte qu elle faisait une insuffisance si j avais était digne je l aurais emmené immédiatement.

...
19.01 | 13:20

mon York 13 ans a une insuffisance mitrale depuis 4 ans est soigné avec deux médicaments et surveillance echo tous les ans c'est bon son etat est stationnaire e

...
04.01 | 18:54

Ce site dispense des informations, il est impossible d'effectuer une consultation et de poser un diagnostic par internet. Il faut consulter votre vétérinaire.

...
Vous aimez cette page