L'entretien de la peau et du pelage

Avertissement: Les textes développés ci-dessous, et d'une manière générale dans toutes les pages de ce site, sont uniquement destinés à votre information, et ne sauraient constituer ou remplacer une consultation médicale individuelle.

 

Votre chien est en bonne santé mais perd beaucoup de poils, il a un pelage terne ou une peau qui dégage une odeur désagréable ? Pour lui rendre un poil souple, brillant et plein de santé, il convient de lui offrir les soins dont il a besoin.

Il faut distinguer les races de chiens à poils longs et celles à poils courts.

Les chiens à poils longs perdent en général moins leurs poils, par contre ils nécessitent un entretien plus régulier: Ils doivent être régulièrement toilettés, car leurs poils longs se salissent et s’emmêlent plus facilement.

Les chiens à poils courts en revanche perdent plus leurs poils, ce qui n’est pas trop problématique pour les chiens vivant plutôt à l’extérieur, mais présente plus d’inconvénients à l’intérieur de la maison…

 

Une alimentation de qualité pour un pelage sain

La peau et le poil de votre chien reflètent son état de santé général. Vous le savez, ou vous l’avez déjà constaté, beaucoup de maladies ou de dysfonctionnements vont retentir directement sur la qualité du pelage de votre compagnon. C’est d’ailleurs souvent un des indicateurs de problèmes de santé chez l’animal.

Cependant, certains animaux en bonne santé ont un pelage terne ou perdent leurs  poils de façon anormale. Si c'est le cas de votre chien, pensez à vérifier son alimentation car elle joue un rôle prédominant dans la santé du pelage et de la peau. Certains chiens ont une sensibilité particulière ou présentent des allergies alimentaires. Pour eux, il existe des aliments diététiques, fabriqués à partir de nutriments hypoallergéniques, et à forte teneur en acides gras polyinsaturés et en diverses vitamines ( vitamine E, B1, B6, PP, Biotine, etc ). Ces aliments permettent de diminuer les réactions allergiques et de renforcer les défenses de la peau.

Mais les véritables allergies alimentaires ne représentent qu’une infime partie des pathologies cutanées. Parfois, une alimentation inadaptée ou mal digérée peut entraîner une mauvaise qualité du poil, sans pour autant qu’il y ait allergie.

Beaucoup de problèmes cutanés sont consécutifs à la présence de parasites de la peau. La première question à se poser quand un animal se met à se gratter et à perdre son poil est : « est-ce-que je l’ai traité récemment contre les puces ? ».

 Très souvent, notamment l’été, nous voyons arriver des chiens qui souffrent d’après leur propriétaire « d’eczéma ». L’eczéma en tant que tel n’existe pas chez le chien. Il s’agit en général soit d’une allergie (puces, poussières, pollens…), de parasites (gale) ou d’infections de peau. Il est important dans ce cas de poser un bon diagnostic afin de traiter la cause avant de traiter la démangeaison.

Certains chiens ont un beau pelage quoi qu’ils puissent manger, d’autres sont beaucoup plus délicats. De même, il n’existe pas UN aliment qui convienne parfaitement à chaque animal… Pour des animaux au pelage fragile, il existe des compléments alimentaires « spécial pelage » contenant notamment des vitamines ainsi que du Zinc et des acides gras insaturés extraits à base d’huiles végétales ou d’huiles de poisson. Mais déjà en donnant un aliment de qualité correcte, bien équilibré, on a en général un pelage de bonne qualité, associé à un meilleur état de santé.

Toilettage à la maison : brossage et bain

Quelle que soit la race à laquelle il appartient, il est nécessaire de brosser votre ami canin régulièrement, afin d’aérer la peau et d'éliminer les poils morts et les éventuels débris végétaux accroché à son pelage. Si un brossage hebdomadaire suffit pour les chiens à poils courts, une séance journalière est utile si vous possédez un animal à longs poils.

En ce qui concerne le bain, on a longtemps entendu dire : « il ne faut pas laver un chien trop souvent ».

Cela était vrai autrefois, lorsque les chiens étaient lavés avec n’importe quel produit détergent. L’épiderme du chien est beaucoup plus fin et fragile que celui de l’homme. Il est recouvert d’une couche grasse : le sébum, qui  protège la peau et le poil contre les agressions externes. Lorsque le sébum est retiré, la peau sécrète une nouvelle couche grâce aux glandes sébacées. Plus on enlève ce sébum, et plus la peau va en sécréter abondamment, et le poil devient alors gras et terne. De plus, la composition de la couche protectrice étant altérée, la peau peut subir des agressions, dont le développement de germes et de champignons (Staphylocoques, Malassezia…).  On peut être tenté, lorsque le poil est gras et sent mauvais, d’utiliser un produit bien détergent, mais on obtient alors l’inverse du résultat escompté.

Il est donc très important de toujours laver un chien avec des produits très doux, qui ne décapent pas trop mais au contraire qui réhydratent la peau. De très grands progrès ont été faits depuis une vingtaine d’années dans la connaissance et le respect de la peau du chien. Il existe désormais (comme pour l’humain) des produits d’hygiène qui permettent de laver un chien fréquemment, tout en respectant et protégeant son pelage. Il existe même des shampooings dermatologiques que votre vétérinaire peut vous prescrire si votre chien présente un problème cutané aigu ou chronique.

Enfin, il existe des produits permettant de laver son animal sans le doucher complètement: ce sont des lotions que l'on passe sur le pelage à l'aide d'un gant humidifié, puis on essuie avec un linge sec. Ce n'est pas, à mon avis, un système à employer en entretien régulier, mais cela peut être utile en "dépannage", l'hiver, ou quand on ne veut pas mouiller le chien totalement.

Conclusion

De nos jours, beaucoup de chiens vivent dans la maison aux côtés de leurs maîtres.

Il est évident que dans ce cas une bonne hygiène est indispensable, et cela passe par des lavages réguliers.

On nous demande souvent à partir de quel âge on peut laver un chiot. En principe, la mère s’occupe très bien de l’hygiène des chiots tant qu’ils sont avec elle. Ensuite, il est tout à fait possible de laver un chiot, même à partir de deux mois, quand il arrive dans son nouveau foyer. Il faut simplement ne pas brusquer le chiot, utiliser de l’eau pas trop froide, un shampooing très doux pour chien, bien le sécher avec des serviettes et le garder au chaud pour éviter qu’il ne prenne froid. Votre chien devrait dans ces conditions très rapidement y prendre goût.

Pour ce qui est de la fréquence, si vous utilisez un produit adapté, cela dépend de la rapidité à laquelle votre chien se salit et de votre jugement.  Evitez toujours d’utiliser des produits trop détergents :  même les shampooings pour bébés ne sont pas les mieux adaptés à la structure particulière de l’épiderme du chien. Avec un produit bien formulé, vous pourrez le laver aussi souvent que nécessaire. Faites confiance à votre vétérinaire ou à ses assistantes pour vous aider à choisir le produit adapté à votre animal. Enfin, n’oubliez pas, après le lavage, les traitements antiparasitaires : ils font partie intégrante de l’entretien de la peau et du pelage.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.04 | 14:59

Bonjour, j'ai un vieux carlin de 14 ans.On vient de lui diagnostiquer insuffisance cardiaque avec oedeme.Après combien de temps les médicaments font effet?

...
24.03 | 16:57

Ma chienne est morte car j ai était incapable de me rendre compte qu elle faisait une insuffisance si j avais était digne je l aurais emmené immédiatement.

...
19.01 | 13:20

mon York 13 ans a une insuffisance mitrale depuis 4 ans est soigné avec deux médicaments et surveillance echo tous les ans c'est bon son etat est stationnaire e

...
04.01 | 18:54

Ce site dispense des informations, il est impossible d'effectuer une consultation et de poser un diagnostic par internet. Il faut consulter votre vétérinaire.

...
Vous aimez cette page